Brèves de tractages

Mardi 10 juillet 2007, par cnt // Quartiers

Le jeudi qui a suivi l’Assemblée Populaire à la Reynerie, 3 policiers mal inspirés - comme dans la chanson de Brassens - ont arrêté un vendeur à l’étalage (sans papiers) sur le marché où nous avions distribué des tracts la semaine précédente. Et comme dans la chanson, plusieurs dizaines de personnes, tous sexes et âges confondus, ont opposé une farouche résistance. Tout ce qui passait à portée de main à volé et nos fiers agents sont repartis, peut-être avec quelques bleus, mais en emmenant ce jeune qui a pris dans la foulée 1 an de prison ferme ainsi que trois ans d’interdiction du territoire.

La semaine suivante, lors du tractage pour informer de la deuxième Assemblée Populaire à la Reynerie, toujours sur ce même marché, nous avons assisté à une véritable opération de vengeance policière. En effet, des agents de la BAC, de la PN, des Douanes ainsi que la PAF ont débarqué à plusieurs dizaines, contrôlant badauds et marchands, encerclant littéralement la place Abbal. Sous le regard indigné de la population, ils ont interpellé six sans papiers dont un grand-père et sa petite fille.