Accueil > Société > Divers > Anatomie du Nouveau monde

Anatomie du Nouveau monde

Publié le 27 février

La maîtrise du feu, la découverte de techniques agricoles, l’invention de la machine à vapeur furent des étapes cruciales de notre évolution qui ont profondément transformé l’être humain , sa physiologie, son organisation sociale et son profil psychologique. L’information que nous apporte non pas la crise sanitaire mais la gestion de cette crise c’est comment le numérique est en passe de concrétiser une semblable empreinte sur nos existences.

Il est indubitable que rien de ce que nous avons vécu cette année sur le plan épidémiologique n’aurait été possible sans la diffusion massive de ces nouvelles technologies dans la population. Comme de plus en plus elle détiennent la maîtrise de la circulation des idées ce sont les capitaines de ces industries qui s’emparent du pouvoir idéologique, créant de la sorte les conditions favorables à l’extension de leur sphère marchande ce qui renforce d’autant leur poids dans la société . Il s’agit là d’un phénomène circulaire qui risque d’emprisonner en son sein tous les choix politiques futurs.
Fruit de cette situation et en rupture totale avec la médecine telle qu’elle se pratiquait auparavant on a brouillé la notion de maladie, qui reposait sur des symptômes, en créant un savant oxymore, les « cas asymptomatiques », dans le même temps on a développé une stratégie vaccinale associée au confinement des populations en pariant sur la découverte d’un vaccin salvateur.

Constatons simplement que cette nouvelle politique sanitaire a favorisé la création de bases de métadonnées et la banalisation du recours aux nanobiotechnologies ce qui répond aux moyens que veulent se donner nos nouveaux prophètes du transhumanisme. Comme leurs prédécesseurs qui promettaient la « vie éternelle « ou le « Bonheur des prolétaires » ceux-ci ne sont pas avares de slogans prétentieux et grandiloquents. « Éradiquer le virus », « sauver la planète », il y a quelques années on se serait contenté de combattre une épidémie ou la pollution et d’éradiquer la faim dans le monde, ce qui déjà ne serait pas si mal. Mais tous ceux qui balancent de telles expressions y croient-lls vraiment ?

En réalité comme dans toute révolution pyramidale il ne s’agit que de mots d’ordre qui sont au sommet de l’iceberg , pour lui permettre de rallier l’opinion en se plaçant dans une position morale inattaquable. Sous cette pointe émergée on observera une structure toute aussi classique. Le nouveau mode de production post-moderne est supporté par une idéologie ad-hoc avec des groupes de pression qui sont organisés pour jeter l’anathème sur toute critique.

C’est ainsi que la praxis la plus symbolique de ce nouveau monde est apparue à la faveur d’un virus. « Un clic et collecte le matin, un clic et collecte le soir et la Santé sera préservée » avec pour faire lien une foule de livreurs exploitables et interchangeables à volonté. Notre crainte est que cela prospère dans un schéma rendant très difficile la moindre démarche collective et émancipatrice. Notre espoir dans cette configuration c’est que pour la première fois dans son histoire l’être humain a pris conscience de l’impact du mode de production, et de ceux qui en profitent, sur son mode de vie et que par conséquent il possède s’il en a la volonté la liberté d’en changer les orientations.

Contact


Envoyer un message

Téléphone

05 61 52 86 48

Adresse

CNT-AIT - Toulouse
7 Rue Saint-Rémésy
31000 Toulouse